Connecting Networks

Télécoms : coup d’envoi à la vente de TDF

Né sous la protection de l’État suite à l’éclatement de l’ORTF, le groupe aux 14 000 pylônes et toits terrasses a décidé de céder ses parts dans l’hébergeur d’équipements Télécoms. Pour cela, les actionnaires actuels du groupe – Brookfield, APG, PSP, Arcus et Crédit Agricole Assurances – ont mandatés les banques Morgan Stanley et BNP Paribas. Si en 2014, TDF avait été cédé pour environ 370 millions d’euros, ses résultats étant stabilisés depuis, l’opération dépasserait aujourd’hui les 3,5 milliards d’euros.

 

TDF possédant un parc de 13 900 sites, les fonds d’infrastructures sont friands de ce type d’actifs de long terme. En effet, de telles occasions sont plutôt rares « C’est un actif pour des fonds d’infrastructures, des family office et des fonds de pension. Des industriels du secteur ont peu de synergies à dégager d’un éventuel rapprochement. » estime une source.

 

Après des difficultées en 2008 suite à la crise financière, le groupe a renforcé sa structure financière avec à présent un levier d’endettement en dessous des 4 fois l’EBITDA. D’autant que les échéances les plus importantes sont prévues en 2022 et 2026.

 

Fin 2018, TDF a poursuivi sa stratégie de recentrage avec la vente de Médiamobile et en accélérant dans la fibre optique. L’entreprise s’est vu confiée l’installation de plusieurs dizaines de milliers de prises par les territoires. De plus, plusieurs centaines de nouveaux pylônes sur les axes de transport et en zones rurales ont vu le jour l’année dernière.

 

 

 

 Lire l'article

 

Source : Les Echos.fr

 

 

 

 

 

FaLang translation system by Faboba