Connecting Networks

Articles in Category: News GrenoblIX

Facilitez vos recrutements

Le jeudi, 21 mars 2019. Posté dans News LyonIX News Rezopole News GrenoblIX

Facilitez vos recrutements

Vous recherchez un ingénieur réseau, un technicien Data Center, un pilote Raccordement… Une nouvelle rubrique, sur la home page du site web de Rezopole, recense les offres d’emploi sélectionnées par notre équipe. Principalement axée autour du secteur Réseau et Télécom, elle présente les principales annonces de la région Auvergne-Rhône-Alpes.


Ce nouvel espace de recrutement est également dédié aux recherches de stagiaires évoluant dans les mêmes domaines professionnels.


Interactif, ce nouveau service vous permet également de publier votre annonce. Fluide et rapide, via un simple formulaire, vous déposez votre requête. Nous validons. Nous publions.

 

 

 Offres d'emploi                     Offres de stage

 

 

 

 

Mettez en avant votre société !

Le jeudi, 21 mars 2019. Posté dans News LyonIX News Rezopole News GrenoblIX

Mettez en avant votre société !

Vous êtes membre Premium ou Gold de Rezopole : augmentez la visibilité de votre expertise métier parmi plus de 100 entreprises, collectivités locales et associations professionnelles !


Profitez d’une page entièrement dédiée à votre publicité dans le RezoLink 2019. Cette nouvelle édition regroupe les acteurs interconnectés sur les IXP de Rezopole et les experts Réseaux & Télécoms de votre région.

 


Retrouvez toutes les informations en cliquant ici.

 

 

 

 

Acteur du développement durable

Le jeudi, 21 mars 2019. Posté dans News Rezopole News GrenoblIX

Acteur du développement durable

La Compagnie de Chauffage Intercommunale de l’Agglomération Grenobloise (CCIAG) est un opérateur énergétique local de production et de distribution de chaleur ainsi que de services associés sur le territoire de la Métropole. L’entreprise facilite et accompagne, depuis près de 60 ans, l’aménagement et le renouvellement urbain pour une Métropole attractive, solidaire et durable. Grâce à sa démarche innovante, elle propose un mix énergétique toujours plus vert pour alimenter son réseau de chaleur, 2ème réseau de France, composé aujourd’hui à 65% d’énergies renouvelables et de récupération avec, pour objectif, 100% en 2033.

 

Depuis le 1er février, la CCIAG est connectée sur les infrastructures de GrenoblIX,  l'IXP / NAP de Grenoble.


« L’opportunité d’intégrer GrenoblIX s’est présentée à nous alors que nous commencions à prospecter le bassin Grenoblois à la recherche d’opérateurs nous permettant d’augmenter notre bande passante actuelle vers l’extérieur pour répondre aux besoins croissants de l’entreprise dans le cadre de sa transformation numérique. Simultanément nous avons été mis en contact avec le service en charge de Métronet (le réseau de fibres noires de la Métro), ces derniers nous permettant d’interconnecter l’ensemble de nos sites ainsi que de nous raccorder aux IXP de Grenoble à moindre coût.
La location d’une boucle locale, ainsi que de l’accès Internet qui y est rattaché, ont donc été rendu obsolètes par l’utilisation de Métronet pour notre MAN (Metropolitan Aera Network) d’une part, et pour le « dernier kilomètre » jusqu’aux opérateurs de transit présents dans les DC des IXP d’autre part.
De plus notre présence dans l’IXP va nous permettre de nous interconnecter directement avec les acteurs locaux, et autres membres de LyonIX, nous permettant en premier lieu d’économiser encore sur nos achats futurs de transit, mais également de réduire nos temps de latence vers ces derniers.
In fine nous maîtriserons mieux l’ensemble des aspects de la connectivité de l’entreprise vis-à-vis de l’extérieur, en devenant au passage LIR, et ne seront plus tributaires des aléas liés à un opérateur unique. »



AS : 209766
PoP : GrenoblIX 2A

 

 

 

 

La 1ère page Web est née à Villeurbanne

Le mercredi, 13 mars 2019. Posté dans News LyonIX News Rezopole News GrenoblIX

La 1ère page Web est née à Villeurbanne

Tim Berners-Lee, informaticien au CERN (Organisation européenne pour la recherche nucléaire), pose les premières bases du Web en mars 1989. Trois ans plus tard, il présente le premier site consultable hors du CERN lors d’une réunion scientifique à Annecy (l'ancêtre de la Web Conférence) à laquelle assiste l'ingénieur informatique Wojciech Wojcik, alors correspondant du CERN pour le CNRS.

 

Il revient au laboratoire avec cette technologie de partage facile d’une même information. Il crée avec un autre ingénieur, Daniel Charnay, la première page Web de France consacrée à l’IN2P3 (Institut National de physique nucléaire et de physique des particules situé à Villeurbanne) : une photo du bâtiment, quelques informations et trois liens hypertextes pointant vers d’autres sites Web du monde. Le site info.in2p3.fr devient ainsi le premier site français et le cinquième mondial de l’époque.

 

 

 Lire l'article

 

Source : La Tribune Auvergne-Rhône-Alpes

 

 

 

 

THD radio : les industriels réclament plus de temps

Le mercredi, 13 mars 2019. Posté dans News LyonIX News Rezopole News GrenoblIX

THD radio : les industriels réclament plus de temps

L’Arcep a ouvert un guichet pour permettre aux collectivités d’obtenir des fréquences THD radio et ainsi déployer cette technologie sur leurs territoires. L’enjeu étant de pouvoir proposer du très haut débit (minimum 30 Mb/s) aux foyers les moins bien desservis en ADSL et promis à une arrivée tardive de la fibre optique. Quelques 2,2 millions de foyers en 2022 seraient concernés selon InfraNum.

 

Mais voilà, seulement une poignée de collectivités ont obtenu ou demandé des fréquences dédiées. En effet, la Fédération fait état d’un « déploiement du THD radio […] à l’étude ou confirmé pour près de 40 départements » et note qu’à ce jour une « douzaine de départements » n’ont entamé aucune démarche.

 

C’est pourquoi InfraNum tire la sonnette d’alarme et demande à l’Arcep de prolonger l’ouverture du guichet THD radio d’un an. L’objectif étant d’avoir plus de temps pour convaincre ces collectivités d’opter pour une solution hertzienne. Si d’autres solutions existent, comme la 4G fixe des grands opérateurs nationaux, la Fédération prévient qu’elle « ne supportera pas, en plus, les usages domestiques ou professionnels spécifiques ». Et la perspective d’une desserte fixe 5G n’est pas plus à envisager « attendre son arrivée pour répondre à un besoin immédiat de très haut débit fixe en zone rurale est un leurre » alerte Etienne Dugas, président d’InfraNum…

 

 

 Lire l'article

 

Source : DegroupNews

 

 

 

 

OSM-FR : petite levée de fonds pour grand projet

Le jeudi, 07 mars 2019. Posté dans News LyonIX News Rezopole News GrenoblIX

OSM-FR : petite levée de fonds pour grand projet

Créée en octobre 2011 afin de promouvoir la collecte, la diffusion et l’utilisation de données cartographiques sous licences libres, l’association OpenStreetMap France vient de réussir sa deuxième campagne de dons. En effet, elle vient d’annoncer avoir récolté 10 081 € auprès de 106 donateurs.

 

OSM France indique sur son blog que cet appel aux dons avait pour « objectif de remettre à niveau et étendre les ressources techniques de l’association. Pour indiquer les améliorations attendues dans les services à la communauté, notre équipe technique avait chiffré 3 paliers (fixés à 4 000, 5 000 et 6 500 euros). Vous avez été 106 personnes à donner pour dépasser tous les paliers et atteindre une collecte de 10 081 euros. [...]

Un premier serveur est en cours de remise à niveau. Les travaux vont se poursuivre dans les mois qui viennent. Nous avons déjà amélioré le service des analyses de qualité faites par Osmose. Maintenant nous pouvons atteindre un rythme quotidien sur le monde entier.

A l’occasion de cet appel aux dons (financiers), des interlocuteurs nous ont également proposé de nouvelles ressources matérielles. […] Enfin, un aspect primordial, de nouveaux bénévoles se sont manifesté pour renforcer l’équipe technique. »

 

Cette campagne lancée mi-novembre permettra donc de rajeunir et renforcer des serveurs fortement sollicités et qui « vieillissent vite et menacent de nous lâcher ».

 

 

 Lire l'article

 

Source : ZDNet

 

 

 

 

Covage est en vente pour un milliard d’euros

Le jeudi, 07 mars 2019. Posté dans News LyonIX News Rezopole News GrenoblIX

Covage est en vente pour un milliard d’euros

Après Altice fin novembre, c’est au tour de Cube Infrastructure de mettre en vente ses parts selon plusieurs sources. L’actionnaire à 50 % de Covage avait déboursé 66 millions d’euros en 2012 pour racheter ses parts à Vinci. Or, la banque Morgan Stanley a été mandatée pour trouver un acheteur sur la base d’une valorisation de 1 milliard d’euros.

 

L’EBITDA du groupe atteindrait aujourd’hui 35 millions d’euros pour une centaine de millions d’euros de chiffre d’affaires « Ces ratios ne sont pas pertinents. On parle d’une activité en pleine explosion avec une maturité très faible. En réalité, le principal driver est la rareté » pointe un bon connaisseur du dossier.

Chargé par plusieurs départements de déployer la fibre optique, Covage a déjà connecté 630 000 foyers sur les 2,2 millions prévus. L’entreprise espère encore gagner quelques contrats pour atteindre les 3 millions de prises ce qui représenterait un peu moins de 10 % des foyers français.

Lorsque tous les câbles seront tirés, Covage fera partie des rares acteurs à disposer d’une telle infrastructure numérique sur une portion significative du territoire. En effet, une fois cette tâche terminée, les opérateurs devront payer un droit de passage pour utiliser leurs réseaux.

 

Une certitude de gains futurs qui a, par exemple, permis à Altice de convaincre 3 fonds de débourser 1,8 milliard d’euros pour acquérir la moitié des lignes optiques que SFR doit déployer hors des grandes villes. Mais ce deal est décrié dans l’industrie car beaucoup pensent que les infrastructures ont été survendues. En effet, les prix de location à la ligne mis en avant ne pourraient pas être appliqués.

 

Sur le papier, les candidats au rachat de Covage sont nombreux : des fonds d’investissement, d’autres acteurs des RIP notamment Altitude ou des grands opérateurs…

 

 

 Lire l'article

 

Source : Les Echos.fr

 

 

 

 

Observatoire de l’industrie numérique

Le mardi, 20 novembre 2018. Posté dans News LyonIX News Rezopole News GrenoblIX

Observatoire de l’industrie numérique

Réalisée par EY en partenariat avec la région Auvergne-Rhône-Alpes, la 3ème édition de l’Observatoire de l’industrie numérique d’Auvergne-Rhône-Alpes a été devoilée par Digital League le 5 novembre dernier.

 

Représentant près de 65 000 emplois, le numérique est aujourd’hui un pilier central de l’économie régionale. En effet, cette industrie a créée plus de 3 000 emplois entre 2016 et 2017 soit autant que les 4 principaux secteurs industriels phare de la région réunis (chimie-caoutchouc-plastique / métallurgie-travail des métaux / fabrication de machines et équipements / agroalimentaire).

 

Une dynamique qui se confirme au niveau national puisque Auvergne-Rhône-Alpes conforte sa place de deuxième région dans le secteur du numérique avec la création de 8 150 emplois entre 2013 et 2017. Au niveau international, malgré un recul de deux places par rapport à la période 2011 – 2015, Auvergne-Rhône-alpes est 20ème au rang des régions européennes ayant attirées le plus d’investissements étrangers dans le numérique. Elle fait partie des deux seules régions françaises à figurer dans le TOP25.

 

Des chiffres encourageants et des acteurs résolument confiants. En effet, 81 % des entreprises du numérique prévoient une progression du CA pour 2018 avec comme premier levier de croissance le développement des services et des produits actuels. Cependant, la difficulté à recruter les bons profils reste le premier frein pour les acteurs régionaux avec une augmentation de onze points par rapport à 2017.

 

Dans cette 3ème édition de l’Observatoire, les acteurs du numérique partagent également leur point de vue sur ce qui leur semble incontournable pour faire de la transformation numérique un levier de croissance et d’accélération pour toutes les industries. Par exemple, 75 % des entreprises interrogées pense que, bien avant la compréhension des enjeux technologiques et le développement d’une culture numérique, la conduite du changement est ce qui importe le plus.

 

 

Lire l'article

 

Source : Digital League

 

 

 

 

Rezopole bouscule l’accès au THD !

Le mardi, 06 novembre 2018. Posté dans News LyonIX News Rezopole News GrenoblIX

Rezopole bouscule l’accès au THD !

Rezopole booste le peering avec un nouveau modèle tarifaire radical !

Rezopole a décidé de bousculer l’accès au Très Haut Débit 10 Gbps en mettant, à partir du 1er janvier, un tarif unique sur les ports GIX et NAP jusqu’à 10 Gbps pour tous ses PoPs !

 

Cette décision volontariste vise à dynamiser le marché de l’Internet à Très Haut Débit en rendant accessible le passage en 10G pour tous les utilisateurs et acteurs du THD (régionaux, nationaux et internationaux) œuvrant en Région Auvergne-Rhône-Alpes.

 

LyonIX, GrenoblIX, AnnecIX, les IXPerts du Très Haut Débit

Le nouveau tarif retenu est de 2 400 € / an le premier port (GIX ou NAP), un prix abordable permettant à Rezopole de garantir un service premium 24/7 à ses membres.

 

Et afin d’encourager les usages et la redondance, les ports suivants sont remisés de 50 %, qu’ils soient pour du peering (échange de flux Internet, accès CDN et cache divers – port GIX) ou pour accéder à la Place de Marché de services Télécom (transit Internet & Cloud + autres services fournis entre membres – port NAP).

 

Nos autres conditions tarifaires restent inchangées, vous retrouverez tous les détails dans la grille tarifaire 2019 téléchargeable à l’adresse suivante : https://www.rezopole.net/fr/rzp_tarifs_2019

 

 

 

Data centers : coup de chaud sur nos données

Le jeudi, 06 septembre 2018. Posté dans News LyonIX News Rezopole News GrenoblIX

Data centers : coup de chaud sur nos données

Situé au sud de Paris, le campus de Data4 héberge les données de grandes entreprises du CAC 40. Parmi les neuf data centers répartis sur 111 hectares, se trouve le DC05. Ce centre de données de nouvelle génération, en service depuis fin 2017, dispose d’une façade unique, bardée de blocs capables d’aspirer l’oxygène extérieur. « Une fois filtré, cet air à température ambiante sert à refroidir le cœur du bâtiment, ou la température de certains composants peut facilement monter à 60°C. Ce système de free cooling remplace les réserves d’eau glacées et les grosses armoires à froid mécanique utilisées dans les data centers plus anciens » explique Jérôme Totel, directeur du site.

 

Le free cooling est à la mode et tend à s’imposer, essentiellement pour des raisons économiques. En effet, les data centers consomment près de 10 % de l’électricité mondiale. « Et près de la moitié de cette énergie sert à faire fonctionner les systèmes de refroidissement » explique Guilhem Cottet délégué général de France Datacenter. Aujourd’hui, la fourchette de température de l’air envoyé dans les salles de serveurs est bien plus élevée qu’il y a dix ans. Effectivement, les directives internationales préconisent entre 20 et 27°C.

 

Cela n’empêche que « refroidir un data center est une véritable science » résume Jean-Michel Rodriguez, directeur technique chez IBM. Les températures et l’humidité ambiantes des pays d’Europe du Nord assurent naturellement un bon refroidissement tout au long de l’année, ce qui permet d’utiliser plus facilement le free cooling. Ce n’est cependant pas le cas avec un climat plus méditerranéen puisque ce système ne peut fonctionner qu’une partie de l’année. Les hébergeurs comptent donc souvent sur des installations plus modestes comme une simple climatisation couplée à des « allées froides ». « Chaque année compte son lot de nouveautés. On est dans l’optimisation permanente » confirme François Salomon, spécialiste du free cooling chez Schneider.

 

C’est par exemple le cas de Facebook qui a révélé en juin dernier un dispositif associant le free cooling et l’eau ou encore Lenovo qui mise lui sur le liquid cooling. 2CRSI, une entreprise strasbourgeoise, propose quant à elle un système de refroidissement mutualisé. Beaucoup de chercheurs travaillent actuellement sur des algorithmes capables de baisser la consommation des serveurs. Même si l’indicateur d’efficacité énergétique des data centers s’est nettement amélioré ces dernières années, certains experts tirent la sonnette d’alarme. « Les besoins en calcul et en énergie vont augmenter de manière exponentielle. Pour développer l’intelligence artificielle, optimiser le refroidissement ne suffira pas. Si bien qu’il faudra repenser la conception de nos centre de données » avertit Pierre Perrot de CryoConcept.

 

Un constat qui conduit les ingénieurs a développé des technologies diamétralement différentes comme l’immersion. Asperitas immerge désormais ses serveurs dans de l’huile. « C’est un liquide non conducteur et non corrosif qui absorbe jusqu’à 1 500 fois plus de chaleur que l’air » précise Pierre Batsch, chargé du développement de la société en France. Ainsi il n’y a plus de besoin de climatisations, de faux plafonds, d’allées froides, etc. Alors qu’Alibaba a déjà annoncé un projet similaire pour une partie de ses serveurs, d’autres acteurs comme les usines de « minage de cryptomonnaies » ou du monde la finance se montrent également intéressés par cette solution.

 

Microsoft a décidé lui de plonger une partie de ses infrastructures dans l’océan. « L’eau est 800 fois plus dense que l’air. Lorsque vous la touchez, vous êtes en contact avec beaucoup de molécules, ce qui veut dire que vous pouvez transférer de la chaleur plus rapidement et plus efficacement » explique Ben Cutler, chef de ce projet chez Microsoft. Mais cette initiative suscite quelques critiques « La chaleur dégagée aura-t-elle un impact sur l’écosystème marin ? Ne vaudrait-il pas mieux la réutiliser ? » persifle un expert. Des remarques qui ne vont pas décourager Microsoft qui n’a donc pas fini de faire des vagues.

 

 

Lire l'article

 

Source : L'Express

 

 

 

 

 

RezoLink édition 2018 !

Le mercredi, 30 mai 2018. Posté dans News LyonIX News Rezopole News GrenoblIX

RezoLink édition 2018 !

Retrouvez l'annuaire répertoriant les acteurs interconnectés sur nos IXP et les experts réseau et Télécoms de la région. Saluons le retour des membres Gold, également présents dans cette édition. Disponible gratuitement en version papier sur simple demande et sur le site au format PDF.

 

 

 

 

   Télécharger  

 

 

Une version papier est distribuée à 2000 exemplaires par courrier postal ou lors de nos événements. Si vous souhaiter posséder la version papier, contactez-nous à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Le rapport d'activité 2017 est en ligne

Le vendredi, 25 mai 2018. Posté dans News LyonIX News Rezopole News GrenoblIX

Le rapport d'activité 2017 est en ligne

Retrouvez dans ce document la rétrospective de nos actions et événements de l'année écoulée. Notons par exemple dans l'animation de la filière Internet, Réseau et Télécom, les RezoGirls et les incontournables Aperezo qui comptabilisent à eux-seuls plus de 600 participant(e)s. En matière de développement et d'accompagnement, Rezopole a créé un nouveau rendez-vous intitulé « IXPloration » dédié principalement aux structures désireuses de connaître tous les avantages dont bénéficient les membres connectés à nos IXP. Un nouveau catalogue d'offre de services et formations a également vu le jour l'été dernier… De nombreuses autres informations sont détaillées dans ce nouveau rapport annuel.

 

Nous vous invitons à le télécharger au format pdf à partir de ce lien.

 

Bonne lecture !

 

Câbles sous-marins : la guerre invisible

Le jeudi, 03 mai 2018. Posté dans News LyonIX News Rezopole News GrenoblIX

Câbles sous-marins : la guerre invisible

Quelques 400 câbles sous-marins tissent un réseau invisible et pourtant crucial pour notre monde connecté. Longs d’1,3 million de kilomètres, ils sont indispensables au bon fonctionnement d’Internet et font transiter 99% des échanges intercontinentaux. Ces infrastructures méconnues attisent plus que jamais la convoitise des États, des services de renseignement et des géants du Net.

 

Retrouvez l'émission Le Dessous des cartes, Câbles sous-marins : la guerre invisible en replay ici.

Cette vidéo est disponible jusqu'au 14 juin 2018 uniquement.

 

 

 

 

Source : Arte VOD-DVD

 

 

Rezopole participe au 32ème Forum Euro-IX

Le mardi, 17 avril 2018. Posté dans Archives LyonIX Archives Rezopole News GrenoblIX

Rezopole participe au 32ème Forum Euro-IX

L'association des IXP Européens organise son forum bi-annuel, du 15 au 17 avril à Galway. L’objectif de ces rencontres est de développer, renforcer et améliorer la communauté des IXP. Ils partagent ainsi leurs expériences et étudient les nouvelles perspectives nécessaires pour aborder les enjeux à venir.

 

 

 

En savoir plus

Euro-IX organise 2 Forums par an, tenus chaque fois dans une ville différente en Europe. Ces réunions ont été lancées afin de rassembler tous les IXP affiliés à l'Euro-IX en un même lieu pour aborder des sujets pertinents relatifs aux points d'échange Internet. Les Forums incluent des discussions sur des sujets à la fois techniques et managériaux, des présentations par des vendeurs et représentants liés aux IXP, ainsi que des événements sociaux.

 

 

FaLang translation system by Faboba